Description du projet

« Pour moi l’art c’est du ressenti, des vibrations, des sensations. Tout est art dès qu’il n’y a pas de fonction pratique, de marketing, de démarche commerciale »
Patrick Grammatico, Commissaire d’exposition

Biennale d’Arts Contemporains Laudun–L’Ardoise Gard 2016

La deuxième édition de la Biennale d’Arts Contemporains Laudun–L’Ardoise Gard programmée du 13 au 22 mai 2016 est une formidable occasion de création de valeur ajoutée pour les entreprises du territoire.
6 000 visiteurs, 30 entreprises, 6 collectivités en 2013, pour une première édition sur un périmètre chevauchant le Rhône, plus de 8 000 visiteurs attendus en 2016 avec 10 collectivités pour un parcours rive droite du Rhône associant, arts contemporains, nouvelles technologies, design… et pourquoi pas terroir ?
Oui la Biennale sera aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir les saveurs locales et les lieux emblématiques du territoire.
50 artistes en 2013, plus de 80 en 2016, sélectionnés à partir de dossiers, oeuvres et références. Un engouement qui témoigne du foisonnement artistique dont nous ne sommes pas toujours conscients et qui pourtant anime notre région. Implantés « ici » mais visibles « là-bas » de nombreux artistes côtés, identifiés, marquent leur époque et participent au rayonnement d’un territoire : le Gard Rhodanien.
L’édition 2016 laissera une large place à l’expression féminine tant au niveau de l’hommage qui sera rendu à l’oeuvre de Richarme, peintre Héraultaise du 20e siècle qu’à la sélection de nombreuses créatrices qui feront ou font déjà l’actualité de l’art.
Notre ambition est que toute entreprise, de la plus modeste à la plus importante y trouve sa place et puisse profiter des bénéfices de cet événement exceptionnel mettant à l’honneur une dizaine de villes ou villages dont Laudun-L’Ardoise, Uzès, et Remoulins.
Rejoignez la Biennale d’Arts Contemporains Laudun–L’Ardoise Gard !

Encrage territorial

Un territoire au patrimoine naturel et économique riche située au Nord-Est du département du Gard, le territoire investi par la Biennale d’Arts Contemporains Laudun–L’Ardoise Gard représente l’un des plus grands pôles économiques de la région Languedoc-Roussillon, du fait notamment de la présence d’une filière nucléaire, de nombreuses activités industrielles ainsi qu’une filière agricole essentiellement viticole de haute qualité.

Biennale Gard 2016 - Dossier Mécénat - i+media

Un patrimoine naturel et culturel est également fortement présent sur l’ensemble du périmètre comme le célèbre Camp de César, vestige gallo-romain surplombant la commune de Laudun-L’Ardoise, la vaste vallée de la Tave et ses domaines viticoles ou le majestueux Rhône, véritable axe économique entre Lyon et Marseille.

Un événement culturel et artistique en partage La Biennale d’Arts Contemporains Laudun–L’Ardoise Gard est plus que jamais ouverte et accessible à tous les passionnés, avertis ou néophytes. Habitants, touristes, salariés ou clients chacun peut faire escale dans le lieu de son choix et se laisser porter tantôt par de l’art plutôt classique ou résolument contemporain tout en se laissant distraire par de nouvelles technologies et autres design.

Etonner, surprendre, bousculer, mixer les pratiques, croiser les regards, les publics pour faire se rencontrer des univers différents, tel est le leitmotiv des acteurs de la Biennale.

L’ADN de la Biennale d’Arts Contemporains Laudun–L’Ardoise Gard 2016

Une Biennale d’Art contemporain aussi audacieuse qu’une start up !

S’appuyer sur des compétences, développer un réseau, définir un positionnement, mobiliser les décideurs, un ensemble de tâches communes qui ont la même matrice que la création d’une start up : la valeur ajoutée. Celle des artistes choisis, des oeuvres présentées, des acteurs impliqués.
Un rendez-vous incontournable ouvert à tous les publics et toutes les entreprises, une occasion exceptionnelle de faire découvrir le territoire et son activité en utilisant l’art contemporain comme vecteur. Au sein de son entreprise avec ses salariés, à l’externe avec ses clients et réseaux, auprès du grand public et des institutions en montrant son engagement en faveur d’un rendez-vous transversal et fédérateur.

Marché de l’Art : entre passion et raison

Reconnues par le monde de la finance comme une alternative de diversification d’investissements suite aux bouleversements financiers induits par la crise de 2008, l’art devient une valeur refuge. Le coup de coeur existe aussi. Tous les grands collectionneurs ont une profonde passion pour les oeuvres qu’ils ont choisies. Les artistes sélectionnés et présentés dans le cadre de la Biennale seront l’occasion pour les collectionneurs, aguerris ou les néophytes, de nourrir leurs collections ou d’en débuter une, avec passion ou raison…

Innovation industrielle, innovation artistique : le mêmes enjeux !

Comment ne pas faire le lien entre le développement de l’art contemporain autour de nouvelles techniques avec parfois de nouveaux matériaux, et surtout le nécessaire besoin d’innovation du secteur industriel ? Les chemins de la créativité sont-ils si antagonistes ? Seul le but diffère.
L’enjeu de la Biennale d’Arts Contemporains Laudun–L’Ardoise Gard, est donc de créer la rencontre entre des univers, artistiques et industriels, entre des individus, artistes et chefs d’entreprises, ayant la même exigence face à la création comme la réalisation de nouvelles formes.